Wang Yi : Les États-Unis doivent traiter le développement de la Chine de façon objective et rationnelle et chercher la coexistence pacifique et la coopération gagnant-gagnant
2021/09/14

Le 14 septembre 2021, heure locale, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi et le Ministre singapourien des Affaires étrangères Vivian Balakrishnan ont rencontré ensemble la presse à Singapour. Un journaliste a posé la question suivante : La Chine et les États-Unis sont-ils engagés dans une compétition diplomatique régionale et comment les pays d'Asie du Sud-Est peuvent-ils éviter de devoir choisir entre la Chine et les États-Unis ?

Vivian Balakrishnan : Les États-Unis sont le pays le plus développé du monde et un partenaire de coopération important de la région, et disposent d'une influence majeure. Mais au cours des quatre dernières décennies, l'histoire la plus réussie de la région a été l'émergence de la Chine. En tant qu'ami intime de la Chine, Singapour espère que la Chine et les États-Unis pourront traiter la concurrence de façon constructive, gérer les tensions, coopérer dans la réponse aux défis planétaires tels que la pandémie et le changement climatique, et réaliser, ensemble avec les autres pays de la région, le bénéfice mutuel et le gagnant-gagnant.

Wang Yi : Le développement de la Chine dispose d'une force endogène puissante et représente une tendance irrésistible dans l'histoire. Le processus historique de la réalisation du grand renouveau de la nation chinoise est irréversible et sera accompli certainement. Il s'agit aussi d'une réalisation majeure du développement et du progrès de l'humanité tout entière. Comment traiter le développement de la Chine constitue un sujet important pour tous les pays du monde. Lors de mon entretien avec le Premier Ministre Lee Hsien Loong tout à l'heure, j'ai apprécié le traitement de Singapour du développement de la Chine, celui marqué par la raison, la justice et l'objectivité, et sa capacité à trouver des opportunités de coopération dans le développement de la Chine pour parvenir à des succès complémentaires et au développement mutuel, ce qui a apporté des intérêts tangibles aux deux pays et aux deux peuples.

Il existe aussi des pays et des forces dans le monde qui ont du mal à s'adapter au développement de la Chine, et qui portent toutes sortes de doutes et même font de graves erreurs d'appréciation. Cela n'est pas favorable à la coopération et affecte le développement des relations normales. Les États-Unis se trouvent peut-être dans un tel processus. La partie américaine doit se rendre compte du fait que dans le monde, à part les États-Unis, tous les autres pays ont aussi le droit au développement, à part le peuple américain, tous les autres peuples ont aussi le droit à une vie meilleure. Un adage chinois d'il y a plus de 2 000 ans dit, « Les choses de ce monde se développent sans rivalité, comme les quatre saisons s'alternent sans contradiction. » Le monde doit être diversifié, seul le développement de tous est un véritable développement durable. Il ne faut pas ne laisser qu'un ou certains pays à se développer et plonger d'autres dans la pauvreté. Cela n'est ni juste ni conforme à la conscience de base de l'humanité.

Nous espérons que les États-Unis pourront, à l'instar de nombreux pays, dont Singapour, traiter la Chine d'aujourd'hui de façon objective et rationnelle, et rechercher et élargir la coopération mutuellement bénéfique avec la Chine. La coopération entre la Chine et les États-Unis, deux plus grandes économies du monde, bénéficieront au monde entier. La partie américaine doit notamment renoncer à la mentalité du jeu à somme nulle. Le monde progresse et ne reviendra plus dans l'ère de la guerre froide. Il faut savoir vivre au rythme du temps, apprendre à coexister pacifiquement et à mener une coopération gagnant-gagnant avec les autres civilisations et nations, et construire ensemble un monde pacifique, harmonieux, stable et prospère.

EMBASSY OF THE PEOPLE'S REPUBLIC OF CHINA IN SWITZERLAND ALL RIGHTS RESERVED

http://www.china-embassy.ch