Wang Yi participe au sommet extraordinaire du G20 sur la question de l'Afghanistan
2021/10/12

Le soir du 12 octobre 2021, le Représentant spécial du Président Xi Jinping, Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a participé à Beijing par liaison vidéo au sommet extraordinaire du G20 sur la question de l’Afghanistan.

Wang Yi a indiqué que l’Afghanistan se trouvait aujourd’hui à un carrefour qui pourrait conduire soit à l’ordre et à la prospérité, soit au désordre et au déclin. L’Afghanistan est confronté à des défis et des opportunités et à des difficultés et des espoirs. Il reste un long chemin à parcourir pour parvenir véritablement à la paix et à la stabilité dans le pays. Les expériences et les leçons de l’Afghanistan au cours des 20 ans écoulés ont démontré une fois de plus que le respect du choix indépendant de la voie de développement par les autres ainsi que l’inclusion et l’apprentissage mutuels entre les différentes civilisations étaient la bonne approche d’entente interétatique. Les actes d’imposer son idéologie aux autres, de s’ingérer arbitrairement dans les affaires intérieures d’autres pays, et même de recourir aux interventions militaires n’entraînent que le chaos et la pauvreté persistants ainsi que de graves catastrophes humanitaires. Le G20 doit mettre pleinement en valeur ses propres caractéristiques et avantages pour contribuer à la paix, à la stabilité, à la prospérité et au développement de l’Afghanistan et de la région, en respectant la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale de l’Afghanistan et en soutenant la mise en œuvre du principe fondamental d’« un processus de paix dirigé et pris en charge par les Afghans ».

Wang Yi a avancé une proposition en quatre points :

Premièrement, nous devons insister sur le bien-être du peuple et aider l’Afghanistan à faire face à la crise humanitaire. L’Afghanistan est actuellement confronté à de grandes difficultés telles que la pénurie alimentaire et la propagation de la pandémie, et la vie de sa population deviendra plus difficile avec l’arrivée de l’hiver. Toutes les parties doivent donner un coup de main dès que possible pour aider le peuple afghan à dissiper ses inquiétudes et à régler ses difficultés, et soutenir conjointement l’ONU pour qu’elle joue son rôle de coordination. La Chine est en train d’accélérer la mise en œuvre de son aide d’urgence à l’Afghanistan d’une valeur de 200 millions de yuans qui contient des aliments, des fournitures pour passer l’hiver, des vaccins et des médicaments, dont le premier lot a été remis à la partie afghane. Les pays qui sont les auteurs de la situation actuelle en Afghanistan doivent en tirer davantage la leçon et assumer effectivement leurs responsabilités afin de prévenir une crise humanitaire et un flux de réfugiés en Afghanistan et d’éviter de nouvelles retombées sur les pays voisins et la communauté internationale.

Deuxièmement, nous devons tenir compte des besoins actuels et à long terme et aider l’Afghanistan à adopter une voie de développement ouvert et inclusif. La communauté internationale doit agir dans une perspective rationnelle et pragmatique, engager le dialogue et le contact avec toutes les parties en Afghanistan, soutenir le peuple afghan dans son choix indépendant d’une voie de développement adaptée aux réalités de son pays, et encourager et conduire l’Afghanistan à élaborer finalement une structure politique large et inclusive et à mettre en place des politiques intérieures et étrangères modérées et prudentes. La solution fondamentale à la question afghane consiste à aider l’Afghanistan à continuer de promouvoir la paix et la reconstruction et à réaliser un développement économique et social normal. La communauté internationale doit faire davantage d’efforts concrets à cet égard. Les pays qui imposent toujours des sanctions unilatérales sur l’Afghanistan doivent les lever sans tarder. Les institutions financières internationales devraient également renforcer le soutien financier aux projets de l’Afghanistan en matière de lutte contre la pauvreté et d’infrastructures.

Troisièmement, nous devons adopter une attitude de tolérance zéro et assurer que l’Afghanistan reste à l’écart du terrorisme. Il faut non seulement exhorter les parties concernées de l’Afghanistan à prendre une décision rapide et à adopter des actions concrètes pour éradiquer le terrorisme, mais également encourager la communauté internationale à construire un front uni contre le terrorisme et à abandonner le « deux poids deux mesures » et l’approche sélective dans la lutte contre le terrorisme de manière à éviter que l’Afghanistan ne redevienne une source et un refuge du terrorisme.

Quatrièmement, nous devons dégager un large consensus et promouvoir la formation d’une synergie entre divers mécanismes liés à l’Afghanistan. Il faut maintenir le rôle de canal principal des Nations Unies dans la promotion de la paix et de la stabilité de l’Afghanistan et l’aide humanitaire envers le pays et favoriser la complémentarité de divers mécanismes multilatéraux liés à l’Afghanistan pour former une synergie. Le G20 doit mettre en valeur son rôle de forum de coopération économique internationale pour rassembler la sagesse et promouvoir la coopération en s’axant sur des aspects économiques tels que l’aide humanitaire, la paix et la reconstruction. La Chine est disposée à travailler main dans la main avec toutes les parties pour aider l’Afghanistan à ouvrir un nouveau chapitre de son histoire et soutenir le peuple afghan dans ses efforts visant à réaliser un avenir radieux marqué par la paix et la prospérité.

Le sommet a été présidé par le Premier Ministre Mario Draghi de l’Italie, pays assumant la présidence tournante du G20. Les dirigeants ou représentants des membres du G20 et des pays invités ainsi que les responsables des organisations internationales concernées y ont participé par liaison vidéo.

EMBASSY OF THE PEOPLE'S REPUBLIC OF CHINA IN SWITZERLAND ALL RIGHTS RESERVED

http://www.china-embassy.ch