Wang Yi prononce un discours à la réunion commémorative de haut niveau marquant le 60e anniversaire de la fondation du Mouvement des non-alignés
2021/10/12

Le 12 octobre 2021, le Conseiller d’État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a prononcé un discours à la réunion commémorative de haut niveau marquant le 60e anniversaire de la fondation du Mouvement des non-alignés.

Wang Yi a félicité le Mouvement des non-alignés pour le 60e anniversaire de sa fondation, et a déclaré que le mouvement était devenu une bannière des pays en développement qui s’unissent pour se rendre puissants et une force indispensable dans les affaires internationales. En envisageant la troisième décennie du XXIe siècle, il est encore plus important pour les pays en développement de rester indépendants et de garder leur avenir entre leurs propres mains. Et il est encore plus impératif pour les pays en développement de renforcer la solidarité et la coopération pour faire avancer le système de gouvernance mondiale vers une orientation plus juste et plus raisonnable.

Wang Yi a dit que la Chine, partenaire naturel du Mouvement des non-alignés, a toujours respiré au même rythme que les nombreux pays en développement et a partagé le même sort avec eux, en leur apportant un soutien politique et une aide économique et en défendant la justice pour eux sur la scène internationale. Nous continuerons d’unir nos volontés avec les pays en développement et d’être à leurs côtés, de défendre la bonne conception de la justice et des intérêts et de favoriser la formation de nouvelles perspectives de progrès et de développement communs.

Wang Yi a noté qu’actuellement, les impacts entremêlés des changements et de la pandémie jamais vus depuis un siècle avaient mis en exergue les éléments instables et incertains sur l’échiquier mondial. Nous devons travailler ensemble pour relever les défis, surmonter les difficultés et créer un environnement international favorable aux pays en développement. La Chine est prête à travailler avec les membres du Mouvement des non-alignés dans les aspects suivants :

Premièrement, continuer de contribuer au développement mondial. Le développement est la clé pour réaliser le bonheur des peuples. Le Président Xi Jinping a avancé, au cours du débat général de la 76e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, l’Initiative pour le Développement Mondial, en vue de promouvoir la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies, de poursuivre un développement mondial plus fort, plus vert et plus sain, et de construire une communauté d’avenir partagé pour le développement mondial. Nous nous féliciterons du soutien actif et de la participation des membres du Mouvement des non-alignés.

Deuxièmement, continuer de défendre un nouveau type de relations internationales. L’hégémonie et la politique du plus fort n’ont pas marché il y a 60 ans, et elles ne fonctionneront encore moins aujourd’hui. Tous les pays, quelles que soient leur taille, leur force et leur richesse, sont égaux. Ils doivent respecter la souveraineté et la voie de développement choisie indépendamment les uns les autres. Il faut poursuivre le dialogue et le partenariat plutôt que la confrontation et l’alignement. Dans les affaires internationales, l’équité et la justice doivent être sauvegardées, la voix des pays en développement doit être écoutée et leurs intérêts doivent être défendus. Face aux défis mondiaux, tous les pays sont appelés à rester attachés à l’avenir commun, à assumer ensemble les responsabilités et à réaliser une coopération gagnant-gagnant.

Troisièmement, continuer de pratiquer le multilatéralisme. Le multilatéralisme n’est pas un choix, mais une nécessité. Il faut pratiquer le véritable multilatéralisme, sauvegarder le statut et le rôle des Nations Unies, abandonner la mentalité de la guerre froide et s’abstenir de créer de petits cercles exclusifs à des fins de rivalité idéologique et géopolitique. Il faut défendre l’autorité du droit international et de l’ordre international, et s’abstenir d’imposer la volonté de quelques pays et leurs soi-disant règles à d’autres. Il faut également préserver les buts et principes de la Charte des Nations Unies, poursuivre le principe d’amples consultations, de contribution conjointe et de bénéfices partagés, et accroître la représentation et le droit à la parole des pays en développement dans les affaires internationales.

Quatrièmement, continuer de se donner en exemple de la coopération internationale. Dans les nouvelles circonstances, nous devons enrichir l’implication de la coopération Sud-Sud, renforcer le dialogue et les échanges entre les pays en développement sur la gouvernance d’État, et intensifier les échanges et la coordination sur les questions internationales et régionales majeures, afin de renforcer continuellement les forces d’un monde brillant et progressiste.

Wang Yi a souligné que la Chine continuerait de soutenir la cause du Mouvement des non-alignés et de renforcer la coopération avec le Mouvement pour écrire conjointement un nouveau chapitre du renforcement dans la solidarité des pays en développement et apporter une nouvelle contribution à la paix et au développement dans le monde.

Organisée conjointement par la Serbie et l’Azerbaïdjan, la réunion commémorative de haut niveau marquant le 60e anniversaire de la fondation du Mouvement des non-alignés s’est tenue les 11 et 12 octobre à Belgrade, capitale de la Serbie. Fondé en 1961, le Mouvement des non-alignés compte actuellement 120 membres qui sont principalement des pays en développement en Asie, en Afrique et en Amérique latine. La Chine est devenue membre observateur du Mouvement en 1992.

EMBASSY OF THE PEOPLE'S REPUBLIC OF CHINA IN SWITZERLAND ALL RIGHTS RESERVED

http://www.china-embassy.ch