Le Premier Ministre Li Keqiang assiste ensemble avec son homologue français Manuel Valls à la cérémonie de clôture des célébrations du cinquantenaire des relations diplomatiques sino-françaises et souligne la nécessité d'écrire de nouveaux chapitres dans les annales de l'amitié sino-française
2015/01/30

Dans la soirée du 30 janvier 2015, le Premier Ministre du Conseil des Affaires d'Etat Li Keqiang et le Premier Ministre français Manuel Valls ont assisté ensemble, au Musée national de Chine, à la cérémonie de clôture des célébrations du cinquantenaire des relations diplomatiques sino-françaises et y ont prononcé chacun une allocution.

Dans son allocution, le Premier Ministre Li Kiqiang a indiqué que la Chine et la France sont deux grands pays dotés d'une histoire ancienne et d'une civilisation splendide. Rappelant l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays il y a 50 ans, événement qui a ouvert la voie à une nouvelle ère des relations entre la Chine et la France, il a indiqué que le développement des relations sino-françaises durant ces 50 années faisait figure d'exemple pour les échanges entre différents pays. Au cours de l'année passée, a-t-il poursuivi, la coopération entre les deux pays dans les domaines politique, économique, culturel et des affaires internationales a donné d'abondants résultats, et plus de 800 activités de commémoration aussi originales que magnifiques ont été organisées en Chine et en France, permettant d'approfondir la connaissance mutuelle et l'amitié entre les deux peuples et de consolider ainsi la base populaire de l'amitié sino-française.

Selon le Premier Ministre Li Keqiang, seuls les échanges à cœurs ouverts permettent une amitié pérenne. Dans le nouveau contexte, a-t-il dit, la Chine entend travailler avec la France pour envisager et traiter leurs relations bilatérales avec une vision stratégique et de long terme, s'attacher au respect mutuel, au traitement d'égal à égal, à l'inclusion, à l'inspiration réciproque et à la coopération gagnant-gagnant, accroître la confiance stratégique mutuelle, et approfondir les échanges humains et culturels. Il a appelé la Chine et la France, deux grandes civilisations, à adopter une vision globale plus large et un esprit innovant pour écrire ensemble de nouveaux chapitres dans les annales de l'amitié sino-française et apporter de nouvelles contributions au développement durable de la civilisation humaine ainsi qu'à la préservation de la paix mondiale et de la tranquillité régionale.

Le Premier Ministre Manuel Valls a, dans son allocution, fait savoir que les relations franco-chinoises se développaient dans d'heureuses conditions, marquées notamment par la dynamique des échanges humains. Rappelant le riche programme de célébrations au cours de la grande année du cinquantenaire, il a fait savoir que de nombreuses premières avaient été réalisées et que l'amitié profonde entre les peuples des deux pays avait été mise en exergue. Mentionnant d'énormes potentialités de la coopération franco-chinoise, il a exprimé la grande confiance de la France dans l'avenir de ses relations avec la Chine.

Avant la cérémonie de clôture, les deux Premiers Ministres ont visité ensemble l'exposition Rodin au Musée national de Chine.

Suggest To A Friend
  Print