Wang Yi parle d'un nouveau type de partenariat de coopération orienté vers l'avenir entre la Chine et la Finlande
2021/07/25

Le 25 juillet 2021, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi et son homologue finlandais Pekka Haavisto ont rencontré ensemble la presse à Chengdu, dans le Sichuan.

M. Wang a dit que la Finlande était membre important de l'Union européenne (UE) et figurait parmi les premiers pays occidentaux à établir des relations diplomatiques avec la Chine. Lors de sa visite d'État en Finlande en 2017, le Président Xi Jinping et son homologue finlandais Sauli Niinisto ont conjointement décidé d'établir un nouveau type de partenariat de coopération orienté vers l'avenir entre les deux pays. Ce positionnement est unique dans les relations nouées par la Chine avec un pays étranger et reflète pleinement le caractère prospectif et la valeur directrice des relations sino-finlandaises. « J'ai procédé à un ample échange de vues avec M. le Ministre des Affaires étrangères sur les relations sino-finlandaises et les questions d'intérêt commun. Nous sommes convenus que les deux parties doivent travailler ensemble pour mettre en œuvre concrètement le consensus stratégique atteint par les deux Chefs d'État », a poursuivi M. Wang.

En envisageant l'avenir, nous devons unir nos efforts pour explorer un nouveau type de partenariat permettant aux pays ayant des histoires, cultures et systèmes sociaux différents de rechercher un terrain d'entente par-delà les divergences et de réaliser une coopération gagnant-gagnant. Depuis l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Finlande il y a plus de 70 ans, la coopération bilatérale a fait des progrès considérables dans divers domaines, apportant des avantages tangibles aux deux peuples. Les faits ont prouvé qu'il est entièrement possible de développer la coopération et de réaliser des bénéfices mutuels et des résultats gagnant-gagnant entre les pays ayant des histoires, cultures, valeurs et systèmes sociaux différents. La clé est de respecter les intérêts vitaux majeurs de l'autre partie, d'insister sur l'approfondissement de la confiance stratégique mutuelle par la communication amicale et le traitement d'égal à égal, et de ne pas imposer de force sa volonté aux autres. Au cours des sept dernières décennies, la Chine et la Finlande ont très bien respecté ces principes et elles doivent continuer à se donner en exemple pour la communauté internationale.

En envisageant l'avenir, nous devons pleinement dynamiser le potentiel de la coopération pragmatique entre la Chine et la Finlande. La partie chinoise est disposée à mettre en synergie l'Initiative « la Ceinture et la Route » et les stratégies de développement de la Finlande, à lancer l'évaluation à mi-parcours du Plan de travail conjoint (2019-2023) entre la Chine et la Finlande, et à développer la coopération avec la partie finlandaise dans des domaines émergents tels que l'innovation scientifique et technologique, l'économie circulaire, et les technologies propres. Les deux parties doivent élargir l'ouverture mutuelle pour créer un environnement favorable à leurs investissements et coopération, renforcer la coopération dans le cadre des Jeux Olympiques d'hiver de Beijing et multiplier les échanges humains et culturels entre les deux pays.

En envisageant l'avenir, nous devons favoriser un développement sain et régulier des relations Chine-Europe. M. Wang a dit espérer que la Finlande mettra en valeur ses atouts uniques et agira de concert avec la Chine pour promouvoir la construction du partenariat vert Chine-UE et du partenariat numérique Chine-UE, et améliorer le niveau de libéralisation et de facilitation du commerce et des investissements entre la Chine et l'UE. Il n'y a pas de conflit d'intérêt fondamental entre la Chine et l'Europe, qui sont des partenaires, et non des rivales. Toute politique qui s'écarte de ce jugement correct n'est pas dans l'intérêt fondamental à long terme des peuples chinois et européen.

En envisageant l'avenir, nous devons promouvoir conjointement la gouvernance mondiale. La Chine entend travailler ensemble avec la Finlande pour renforcer la coordination dans les affaires internationales et régionales, défendre le véritable multilatéralisme, sauvegarder le système international centré sur les Nations Unies, répondre aux menaces mondiales telles que la pandémie, le changement climatique et la prolifération des armes de destruction massive, et promouvoir la construction d'une communauté d'avenir partagé pour l'humanité. La Chine attache de l'importance à l'« esprit d'Helsinki » préconisé par la Finlande et invite le pays à adhérer à l'Initiative sur le partenariat pour le développement de l'Afrique lancée conjointement par la Chine et l'Afrique.

Recommander à:   
Imprimer