Wang Yi s'entretient avec le Ministre finlandais des Affaires étrangères Pekka Haavisto
2021/07/25

Le 25 juillet 2021, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a eu un entretien avec son homologue finlandais Pekka Haavisto à Chengdu, dans le Sichuan.

M. Wang a rappelé que la Finlande fut parmi les premiers pays occidentaux à établir des relations diplomatiques avec la Chine nouvelle, et que le respect mutuel et la coopération amicale restaient toujours les thèmes principaux des relations sino-finlandaises. Face à la pandémie de COVID-19, les deux parties se soutiennent et s'entraident mutuellement, permettant de consolider et d'approfondir l'amitié bilatérale. La Chine apprécie le fait que la partie finlandaise souligne le renforcement de la coopération avec la Chine dans sa nouvelle version du plan d'action à l'égard de la Chine publiée il y a quelques jours, et est prête à renforcer la synergie des plans stratégiques avec la Finlande en vue de réaliser de plus grands bénéfices mutuels et d'apporter une contribution encore plus significative à la paix et au développement régionaux et mondiaux.

M. Wang a dit que les deux parties devraient adhérer aux principes guidant l'établissement des relations diplomatiques sino-finlandaises, à savoir le respect mutuel, le traitement d'égal à égal, la recherche d'un terrain d'entente par-delà les divergences et la coopération gagnant-gagnant. Il a dit espérer que la Finlande verra le développement de la Chine de manière objective et rationnelle, poursuivra la politique étrangère indépendante et développera ses relations avec la Chine de la manière qui convient le mieux aux intérêts finlandais. La Chine est disposée à augmenter les échanges et la coopération avec la Finlande dans des domaines tels que l'innovation scientifique et technologique, l'économie circulaire et les technologies propres, et souhaite que la partie finlandaise fournisse un environnement d'affaires juste et ouvert aux entreprises chinoises. Les deux parties devront s'efforcer de surmonter l'impact de la pandémie, et mener des consultations sur l'établissement d'« une voie rapide » bilatérale pour une mobilité humaine saine et ordonnée. M. Wang a invité la partie finlandaise à participer à la coopération dans le cadre de l'Initiative « la Ceinture et la Route ». Il a émis le souhait de renforcer la coopération bilatérale dans la culture, le tourisme et les sports d'hiver et a invité la partie finlandaise à participer aux Jeux Olympiques d'hiver de Beijing.

M. Wang a souligné que la Chine attachait une grande importance à l'« esprit d'Helsinki » préconisé par la Finlande, appuyait la partie finlandaise dans ses efforts visant à jouer un rôle actif dans les affaires régionales et internationales, et entendait travailler avec elle pour soutenir le véritable multilatéralisme, renforcer la coopération dans la sécurité des données, mener une coopération tripartite avec l'Afrique et faciliter la collaboration entre la Chine et l'Europe du Nord, afin de promouvoir la construction d'une communauté d'avenir partagé pour l'humanité. Les deux parties doivent résister conjointement à la pratique de politiser la question du traçage de l'origine de la COVID-19, promouvoir la coopération antiépidémique internationale et faire des efforts conjoints pour que l'humanité vainque la COVID-19.

M. Wang a indiqué qu'il n'y avait pas de conflit d'intérêt fondamental entre la Chine et l'Europe, et qu'il n'y avait que d'énormes besoins de coopération entre elles qui pourraient tout à fait aboutir à des résultats mutuellement bénéfiques. La Chine et l'Europe sont des partenaires et non des rivales, leurs intérêts communs dépassent largement leurs divergences. La Chine est disposée à renforcer la confiance mutuelle à travers un dialogue franc avec l'Europe, à résoudre les divergences à travers des consultations sur un pied d'égalité et à promouvoir un développement durable, sain et régulier des relations entre la Chine et l'Europe.

M. Haavisto a dit que la Finlande attachait une grande importance à ses relations fructueuses avec la Chine. L'année dernière marquait le 70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Finlande et la Chine, et les deux pays ont entretenu un élan de développement de leurs relations en surmontant l'impact de la pandémie. La Finlande est prête à œuvrer avec la Chine pour améliorer la compréhension mutuelle, renforcer le dialogue et la communication, approfondir la coopération mutuellement bénéfique et promouvoir un plus grand développement des relations bilatérales. M. Haavisto a exprimé l'espoir de voir les deux pays établir une « voie rapide » et renforcer la coopération dans des domaines tels que la connectivité, le changement climatique, l'économie verte, la sécurité des données et les affaires arctiques. La Finlande attend de participer aux Jeux Olympiques d'hiver de Beijing, et souhaite un succès à cet événement. La partie finlandaise comprend totalement les préoccupations de la Chine sur la question du traçage de l'origine de la COVID-19 et estime que le traçage doit être mené dans une attitude scientifique. L'Europe et la Chine partagent de larges intérêts communs et disposent d'un grand espace de coopération. M. Haavisto a dit espérer que l'Europe et la Chine se concentreront sur la coopération, remédieront aux divergences à travers un dialogue constructif et travailleront ensemble pour relever les défis mondiaux. La Finlande soutient l'Accord d'investissements entre l'Union européenne et la Chine et espère qu'il sera ratifié le plus tôt possible.

Recommander à:   
Imprimer