Le communiqué de presse conjoint du troisième dialogue stratégique des Ministres des Affaires étrangères chinois et pakistanais
2021/07/25

Le 24 juillet 2021, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères de la République populaire de Chine Wang Yi et le Ministre des Affaires étrangères de la République islamique du Pakistan Shah Mahmood Qureshi ont tenu le troisième dialogue stratégique des Ministres des Affaires étrangères chinois et pakistanais, à Chengdu, dans la province du Sichuan. Les deux parties ont procédé à un échange de vues approfondi sur la coopération sino-pakistanaise dans les domaines stratégique, économique et sécuritaire, la lutte contre la pandémie de COVID-19, le processus de paix et de réconciliation en Afghanistan ainsi que d'autres questions internationales et régionales d'intérêt commun, et conviennent d'adopter ensemble des mesures pour sauvegarder les intérêts communs des deux pays et promouvoir la paix, le développement et la prospérité de la région.

Selon les deux parties, l'amitié sino-pakistanaise s'est renforcée au fil des années. Cette année est un jalon majeur parce qu'elle marque le 70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Pakistan. Durant l'année, les deux parties ont tenu une centaine d'événements de célébrations, incarnant une amitié profonde et une fraternité solide entre les deux pays. Pour renforcer davantage le partenariat de coopération stratégique de tous temps sino-pakistanais et construire main dans la main une communauté d'avenir partagé sino-pakistanaise encore plus étroite dans la nouvelle ère, les deux parties mettront inébranlablement en œuvre le consensus atteint par les deux Chefs d'État, renforceront la confiance stratégique mutuelle, intensifieront la coopération tous azimuts, maintiendront l'élan des échanges de haut niveau, promouvront en profondeur la coopération dans le cadre de l'Initiative « la Ceinture et la Route », porteront les relations bilatérales à de nouveaux niveaux et apporteront davantage de bénéfices aux deux pays et à leurs peuples.

Le Pakistan félicite le Parti communiste chinois (PCC) de son centenaire, admire le PCC pour sa contribution énorme au renouveau splendide du peuple chinois et de la Chine sur la scène mondiale, et apprécie le PCC pour ses réalisations remarquables consistant à sortir 800 millions de Chinois de la pauvreté. La partie pakistanaise forme le souhait que le gouvernement et le peuple chinois puissent, sous la direction ferme et clairvoyante du PCC rassemblé autour du camarade Xi Jinping, remporter de plus grands succès dans la réalisation de la modernisation socialiste à l'horizon 2035 et dans le processus de faire de la Chine un grand pays socialiste beau, moderne, prospère, puissant, démocratique, harmonieux et hautement civilisé à l'horizon 2049.

Les deux parties sont satisfaites de leur coopération étroite dans des domaines tels que le contrôle réussi de la pandémie, les fournitures antiépidémiques, la recherche et le développement de vaccins anti-COVID-19 et la reprise rapide de l'économie dans la période post-COVID-19. Le Pakistan remercie la Chine de son soutien ferme aux efforts pakistanais visant à faire progresser la campagne de vaccination dans le pays et de l'établissement par la Chine d'une ligne d'embouteillage de vaccins dans l'Institut national de la Santé du Pakistan. La Chine dit qu'elle continuera d'aider le Pakistan à renforcer la construction du système sanitaire national pour répondre à l'impact de la pandémie sur le développement socio-économique.

Les deux parties estiment que le traçage de l'origine de la COVID-19 est une mission scientifique qui ne doit pas être politisée. Le rapport d'études conjointes sur l'origine du virus Chine-OMS publié en mars dernier a tiré une conclusion scientifique faisant autorité sur le traçage, qui doit être reconnue, respectée et entretenue et servir de base des études mondiales sur l'origine du virus dans la prochaine étape. Nous espérons que l'OMS travaillera avec la communauté internationale pour défendre la nature scientifique et sérieuse des études sur l'origine du virus, résister ensemble aux actes de politisation du traçage et sauvegarder la bonne ambiance de la coopération internationale dans la lutte contre la COVID-19.

La partie pakistanaise exprime ses condoléances aux victimes des inondations causées par des pluies torrentielles dans le Henan, et souhaite que les efforts du gouvernement chinois permettent à l'ordre de s'y rétablir rapidement et aux sinistrés de retourner chez eux dans les meilleurs délais.

Les deux parties condamnent fortement l'attentat terroriste de Dasu causant des morts et des blessés de la Chine et du Pakistan, présentent leurs sincères condoléances et sympathie aux familles endeuillées, et soulignent que le sacrifice de ressortissants chinois ne sera pas pour rien et le partenariat sino-pakistanais deviendra beaucoup plus solide après avoir résisté à cette épreuve. Le Pakistan s'engage à sauver, à soigner et à soulager les blessés chinois. Les deux parties décident de trouver les auteurs et la vérité de l'incident à travers les enquêtes conjointes en cours, de punir sévèrement les responsables, d'assurer globalement la sécurité des projets, des ressortissants et des institutions chinois et d'éviter que ce genre d'incidents ne se reproduise.

Les deux parties conviennent de continuer de se soutenir fermement l'une et l'autre sur les questions touchant aux intérêts vitaux respectifs. La Chine réitère son soutien résolu au Pakistan dans ses efforts visant à sauvegarder sa souveraineté, son indépendance et son intégrité territoriale, à choisir indépendamment une voie de développement adaptée à ses conditions nationales, à se battre pour un bon environnement sécuritaire extérieur et à jouer un plus grand rôle constructif dans les affaires internationales et régionales. Le Pakistan réitère son adhésion à la politique d'une seule Chine et son soutien ferme à la Chine sur les questions touchant à ses intérêts vitaux telles que celles liées à Taiwan, au Xinjiang, au Tibet, à Hong Kong et à la Mer de Chine méridionale.

Les deux parties soulignent que le Corridor économique Chine-Pakistan (CECP) est entré dans une nouvelle étape de développement de qualité, et qu'il a apporté une contribution majeure au développement socio-économique du Pakistan. Les deux parties continueront de promouvoir la construction du CECP, assureront l'achèvement à temps des travaux en construction, se concentreront sur le développement socio-économique, la création d'emplois et l'amélioration du bien-être social, et renforceront davantage la coopération dans des domaines tels que les parcs industriels, les infrastructures, les technologies scientifiques, les soins médicaux, l'agriculture et la formation des ressources humaines, afin de libérer constamment l'énorme potentiel du CECP et d'en faire un pivot de connectivité régionale. Les deux parties sont d'accord d'établir intégralement le corridor sanitaire, industriel, commercial, numérique et vert. Elles passent en revue de façon satisfaisante les résultats remarquables des projets de la construction du CECP. Les deux parties attendent la 10e réunion du Comité conjoint du CECP pour planifier ensemble la promotion pragmatique du fonctionnement de qualité du CECP et favoriser un développement de qualité de l'Initiative « la Ceinture et la Route ».

Les deux parties sont satisfaites de la coopération bilatérale sur les questions internationales et régionales dans des mécanismes multilatéraux tels que les Nations Unies, l'Organisation de Coopération de Shanghai et le Forum régional de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est, et se mettent d'accord pour renforcer la coordination et la concertation, et préserver les intérêts communs ainsi que l'équité et la justice. Les deux parties réitèrent leur engagement dans les buts et principes de la Charte des Nations Unies, et leur soutien au multilatéralisme, au libre-échange et à la coopération mutuellement bénéfique.

Les deux parties soulignent que la préservation de la paix, de la stabilité, de la coopération et de la prospérité en Asie du Sud répond aux intérêts communs de tous les pays. Il faut régler les différends et les questions de la région par le dialogue et sur la base du respect mutuel et de l'égalité. Le Pakistan informe la Chine de la détérioration de la situation dans le Jammu-et-Cachemire, y compris des préoccupations et de la position du Pakistan ainsi que des questions urgentes auxquelles il est confronté. La Chine réitère que la question du Cachemire est un différend pakistano-indien légué par l'histoire et un fait objectif. Il faut le régler adéquatement et pacifiquement conformément à la Charte des Nations Unies, aux résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité et aux accords bilatéraux. La Chine s'oppose à tout acte unilatéral susceptible de compliquer davantage la situation.

Les deux parties soulignent que la paix et la stabilité en Afghanistan sont essentielles pour le développement socio-économique, la connectivité et la prospérité de la région. Elles appellent toutes les parties prenantes en Afghanistan à cesser le feu sur tous les plans, à déployer des efforts conjoints et substantiels pour réaliser un règlement politique inclusif, large et intégral à travers les négociations. Les deux parties réitèrent leur engagement dans la promotion du processus de paix et de réconciliation « conduit et pris en charge par les Afghans » en vue de réaliser la paix, la stabilité, la solidarité et la prospérité le plus tôt possible en Afghanistan, et de l'encourager à lutter résolument contre le terrorisme et à bien s'entendre avec les pays voisins. Les deux parties réitèrent leur soutien à la paix et à la reconstruction en Afghanistan, et sont prêtes à élargir les échanges commerciaux avec l'Afghanistan et à accompagner le pays dans le renforcement des capacités de développement autonome.

La Chine et le Pakistan réitèrent qu'ils renforceront davantage, par un nouvel élan et une nouvelle dynamique, leur partenariat de coopération stratégique de tout temps ayant résisté à des épreuves de longue date.

Recommander à:   
Imprimer