Wang Yi rencontre par liaison vidéo le Secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg sur invitation
2021/09/28

Le 27 septembre 2021, le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi a rencontré par liaison vidéo le Secrétaire général de l'OTAN (Organisation du traité de l'Atlantique Nord) Jens Stoltenberg sur invitation.

Wang Yi a noté que la Chine était ouverte au dialogue et aux échanges avec l'OTAN. Face aux défis mondiaux actuels qui se succèdent l'un après l'autre, la communauté internationale nécessite plus que jamais la solidarité et la coopération, le renforcement de la compréhension et l'instauration d'une confiance mutuelle. La Chine et l'OTAN conviennent toutes de renforcer le dialogue et les échanges pour améliorer la compréhension mutuelle. La clé pour faire progresser les relations entre les deux parties réside dans la résolution de la question de la perception mutuelle. Les deux parties devraient regarder l'autre partie de manière rationnelle et objective, plutôt que d'écouter et de croire uniquement aux fausses informations et de se laisser embrouiller par les mensonges et les rumeurs. La Chine n'a pas été et ne sera pas un adversaire de l'OTAN. Elle est prête à poursuivre le dialogue avec l'OTAN sur la base de l'égalité et du respect mutuel, afin de favoriser le développement sain et régulier des relations entre les deux parties.

Wang Yi a indiqué que la Chine poursuivait fermement la politique de défense nationale de nature défensive et adhérait toujours au développement pacifique. Elle ne cherche pas l'hégémonie, l'expansion ou les sphères d'influence, et est disposée à partager les dividendes du développement avec les autres pays. La Chine reste attachée au dialogue et au partenariat, plutôt qu'à la confrontation et à l'alignement, et promeut la construction d'un nouveau type de relations internationales centré sur le respect mutuel, l'équité, la justice et la coopération gagnant-gagnant, ainsi que d'une communauté d'avenir partagé pour l'humanité.

Notant que l'Asie-Pacifique est la région où se trouve la Chine, Wang Yi a rappelé que certains membres de l'OTAN avaient envoyé des navires et des avions à proximité de la Chine ces dernières années. Cependant, la région Asie-Pacifique n'a pas besoin d'établir de nouveaux blocs militaires, et ne doit plus donner lieu à des affrontements entre grands pays, et encore moins former de petits clans prônant une nouvelle guerre froide. L'OTAN doit s'attacher à son positionnement géographique initial et jouer un rôle constructif dans le développement pacifique et stable de la région.

Jens Stoltenberg a déclaré que la Chine était une force mondiale importante et avait accompli de grandes réalisations en matière de développement économique et d'éradication de la pauvreté, en offrant des opportunités de développement au monde. Depuis l'année dernière, l'OTAN a commencé à prendre des contacts avec la Chine, et des progrès encourageants ont été enregistrés dans les relations entre les deux parties. L'OTAN ne considère pas la Chine comme un adversaire et entend développer des relations constructives avec la Chine sur la base du respect mutuel et sans aucune condition préalable, notamment en poursuivant le dialogue et les échanges et en explorant la coopération sur une série de questions telles que la non-prolifération et le changement climatique.

Les deux parties ont également échangé leurs points de vue sur des questions d'intérêt commun telles que la situation en Afghanistan.

Les deux parties sont toutes d'avis que cette rencontre virtuelle est positive et constructive. Elles sont disposées à poursuivre leur communication, à faire bon usage des mécanismes de dialogue établis pour améliorer la qualité du dialogue, et à promouvoir la coopération pragmatique dans des domaines tels que la lutte contre le terrorisme, la lutte contre la piraterie, le cyberespace et le maintien de la paix internationale.

Recommander à:   
Imprimer